Les faillites bondissent au second trimestre 2022

Entreprises : les faillites bondissent au second trimestre (+49%) et se rapprochent du niveau pré-Covid

Les défaillances d’entreprises se sont envolées (+49%) au cours du premier semestre, selon le dernier baromètre du cabinet Altares. Consécutivement, le nombre d’emplois menacés augmente considérablement après une année 2021 marquée par un fort rebond économique post-Covid.

 

Le débranchement progressif des aides d’État depuis l’automne 2021 et l’éclatement de la guerre en Ukraine ont considérablement assombri les perspectives économiques pour un grand nombre d’entreprises. En Europe, la plupart des économistes ont dégradé leurs chiffres de croissance pour 2022 dans les grands pays de la zone euro. La poussée des prix de l’énergie, des matières premières et de l’alimentation ont propulsé l’indice des prix à la consommation à des niveaux inédits depuis des décennies. La Banque centrale européenne doit procéder à un tour de vis monétaire dans quelques semaines en augmentant ses taux après avoir mis fin à son programme de rachats d’actifs d’urgence (PEPP, pour Pandemic Emergency Purchase Programme). Avec le prolongement de la guerre en Ukraine, de plus en plus d’économistes évoquent le spectre d’une récession dans les mois à venir.

Dans ce contexte particulièrement morose, le nombre de faillites a bondi de 49% au second trimestre après une précédente hausse de 35% au premier trimestre 2022. D’après le dernier bilan dévoilé par le cabinet Altares ce lundi 11 juillet, le nombre de défaillances est ainsi passé de 6.587 au second trimestre 2021 à 9.826 au second trimestre 2022.

Les commentaires sont fermés.

© Entraide et Entrepreneurs | Mentions légales | Politique de confidentialité

Retour en haut ↑