En 2021, 995 900 nouvelles entreprises arrivent sur le marché, soit 17% de plus qu’en 2020

L’entrepreneur français a envie de développer sa propre activité, devenir son “propre patron”. En 2021, 995 900 nouvelles entreprises arrivent sur le marché, soit 17% de plus qu’en 2020, année pourtant record malgré la pandémie. Le besoin de plus de liberté, de flexibilité se développe. Phénomène favorisé par les confinements, par le télétravail, ou réel élan de création ? Quel est le portrait robot de l’entrepreneur français d’aujourd’hui ? Quelles sont ses motivations ?

L’entrepreneur français est jeune et moderne

Le premier constat que les études mettent en avant est l’âge des entrepreneurs. Ces derniers sont de plus en plus jeunes et motivés à créer. Ainsi, un entrepreneur sur quatre serait âgé de moins de 35 ans. 10% des jeunes entrepreneurs sont âgés de 25 à 29 ans en France (1). Si cela semble peu, il s’agit tout de même de la part de créateurs d’entreprises la plus en progression par rapport à la même période en 2021. En effet, les études constatent que cette part de la population d’entrepreneurs connaît une croissance de 23%.

Autre changement d’ampleur par rapport aux entrepreneurs français des années passées, la relation au paiement. Le paiement en liquide est de moins en moins pratiqué par les chefs d’entreprise, avec une baisse de 33% entre janvier 2021 et janvier 2022. Une tendance qui se vérifie aussi, dans une moindre mesure, par les Français, avec une baisse de 15% en valeur depuis mars 2020… Ce constat effectué par la Fédération Bancaire française coïncide avec les débuts de la pandémie.

Durant la Covid-19, nombre d’entreprises privilégient les paiements sans contact pour limiter la propagation du virus. Cette mesure laisse donc de côté l’argent au liquide, en faveur des paiements par carte bancaire ou par virement, beaucoup plus utilisés par les entrepreneurs français. Une tendance qui semble perdurer, même après la pandémie, notamment avec l’essor des achats en ligne.

Le transport et les services aux ménages, piliers de l’entrepreneuriat en 2021

La création de micro-entreprises n’a jamais été aussi forte. La pandémie de Covid-19 a fait évoluer le marché du travail, et notamment l’importance de certains secteurs d’activité pour les entrepreneurs français. L’un des secteurs les plus représentés dans la création d’entreprises s’adresse aux services aux ménages (2). Les entrepreneurs français créent donc un grand nombre de nouvelles entreprises dans ce secteur.

Ce dernier enregistre une augmentation de 47% comparé à l’année précédente. L’aide aux personnes a en effet connu un pic d’activité durant la pandémie. Venir en aide aux seniors, en quête d’une vie à domicile pour rester indépendants, demande plus de personnes, plus d’activité et de présence. Ce qui provoque le bond des entrepreneurs français souhaitant se lancer dans cette activité.

L’autre grand secteur représenté par le transport et l’entreposage. Les entrepreneurs français ont vu l’évolution des demandes engendrées par le commerce en ligne. Avec la pandémie, acheter en ligne et se faire livrer à domicile devient la norme. Tous les commerçants se tournent vers cette solution, porteuse de plus d’opportunités et de retombées économiques. Le secteur connaît aussi une progression de l’ordre de 25% de nouvelles entreprises. Un paysage qui permet de mieux cerner les attentes et les envies de l’entrepreneur français…

Sources :

(1) Portrait robot de l’entrepreneur français en 2022. Communiqué publié par Sumup le 28 mars 2022

(2) Essor des créations de sociétés et de micro-entrepreneurs en 2021 – Etude de l’Insee publiée le 2 février 2022

Les commentaires sont fermés.

© Entraide et Entrepreneurs | Mentions légales | Politique de confidentialité

Retour en haut ↑