De manière régulière , nous participons aux travaux de recherche en lien avec nos problématiques. Parmi l’un d’eux le PROJET BEER , dont les études sont menés par les enseignants chercheurs , Julien Cusin et Vincent Maymo de Bordeaux 1 et de l’IAE de Bordeaux, va devenir un élément clé dans le changement de posture du chef d’entreprise en difficulté et des banquiers. Ci-dessous la mission du projet et nous ne pouvons que vous engager à visiter le site projet-beer.fr et plus particulièrement dans la cartographie significative de notre action dans ce domaine.

« Dans le projet « Banque & Entrepreneur En Rebond » (BEER), nous appréhendons plus particulièrement la question de l’entrepreneur en difficultés sous l’angle de l’accès aux ressources financières via les établissements bancaires. En effet. si l’idée selon laquelle on peut « rebondir après un échec » est de plus en plus souvent acceptée dans la société française, ce n’est pas forcément le cas au sein des banques (Les Echos, 06/07/2017).

Comme le résume, Olivia Grégoire, pilote du groupe de travail « Création, Croissance, Transmission, Rebond » lors de la préparation du projet de loi PACTE, « ce ne sont pas les Français, qui sont frileux, ce sont les banquiers, qui rechignent à soutenir une entreprise en redressement, ou le projet de quelqu’un qui a déjà échoué. » (www.europe1.fr).

Ce discours polémique, régulièrement entretenu par la presse et les représentants du monde politique, engage la responsabilité des banques et appelle une modification de leur comportement vers plus de responsabilité sociale. En l’occurrence, il s’agirait pour ces établissements, d’une part, de renforcer leur connaissance de la difficulté et de l’échec dans le domaine de l’entrepreneuriat (ce qui permettrait de développer des compétences spécifiques en matière d’accompagnement des chefs d’entreprises), et, d’autre part, de repenser les politiques de risque et de crédit vis-à-vis de ce marché. Au-delà de cette image d’Epinal de frilosité des banquiers, notre projet de recherche vise à analyser en profondeur la relation banque/entrepreneur en difficultés afin d’identifier les leviers d’un meilleur accompagnement dans la durée.

Ci-dessous quelques liens découvrirent nos activités.