REGION AQUITAINE

LIEN VERS LE SITE DE LA BANQUE DE FRANCE :

https://entreprises.banque-france.fr/coronavirus

SITE DU GOUVERNEMENT POUR LE COVID 19

https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

 

PLATEFORME DE LA REGION

https://entreprises.nouvelle-aquitaine.fr

 

25 mars 2020

Conférence de presse d’Alain ROUSSET

 

24 mars 2020

Deux schémas explicatif des mesures de la région

SOLIDARITE ENTREPRISES

SOLIDARITE ENTREPRISES & ASSOCIATION

Soutien region Nelle Aquitaine 23 mars 2020

Aides régionales aux entreprises touchées par le Covid-19 :

un numéro de téléphone, une adresse e-mail et un site internet:

Comme confirmé le 18 mars dernier par son président Alain Rousset, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine met en place un plan d’urgence économique à hauteur de 50 millions d’euros.

Ainsi, la Région Nouvelle-Aquitaine est à la disposition et à l’écoute de ses entreprises, artisans, autoentrepreneurs et agriculteurs via :

· Un numéro de téléphone, 05 57 57 55 88 (du lundi au vendredi, de 9 h à midi et de 14 h à 17 h) 

· un e-mail : entreprise-covid19@nouvelle-aquitaine.fr

Plus d’informations sur les divers volets de ce dispositif exceptionnel d’aides :

· sur internet : https://lnkd.in/dm4imi3

 

 

 

LA TRIBUNE 20 mars 2020

Après l’Etat, c’est au tour des régions de réagir pour aider en urgence le tissu économique face aux conséquences du confinement lié au coronavirus. En Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset annonce un fonds de 50 M€ pour soutenir les très petites entreprises, les acteurs associatifs, culturels et sportifs et octroyer des prêts d’urgence aux entreprises de toutes tailles. A plus long terme, le président du conseil régional appelle à relocaliser la production des équipements et biens de santé stratégiques.
« Le chef de l’Etat a annoncé un plan national musclé qui doit être efficace et rapide pour répondre à la crise. En complément, nous créons un fonds de solidarité, de rebond et stratégie industrielle doté de 50 M€ », explique à La Tribune Alain Rousset, le président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, mardi 17 mars 2020, à l’issue d’une discussion avec le Premier ministre et les grandes banques régionales. Ces crédits budgétaires régionaux viendront en appui des dispositifs annoncés par le gouvernement qui s’élèvent à 45 Md€ d’interventions et 300 Md€ de garanties.
Lire aussi : Coronavirus : l’Etat prévoit un plan massif de 45 milliards d’euros d’aides
Sur les 50 M€ débloqués par le conseil régional (*), 20 M€ iront abonder le fonds de solidarité de 2 Md€ créé par l’Etat dont la moitié est fléchée vers les TPE/PME. « Ce fonds de solidarité concerne les très petites entreprises avec un chiffre d’affaires de moins de 250.000 € qui pourront bénéficier d’une aide forfaitaire de 1.500 € si leur chiffre d’affaires a chuté d’au moins 70 % entre mars 2019 et mars 2020 », précise l’élu régional, qui plaide pour retenir un seuil plus souple autour de -50 %. Une seconde enveloppe de 5 M€ est spécifiquement fléchée vers le secteur associatif, en particulier culturel et sportif, et les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), particulièrement dynamiques en Nouvelle-Aquitaine.
Soulager la trésorerie
Les 25 M€ restants concernent les prêts accordés aux entreprises en difficulté : 10 M€ permettront d’abonder les prêts rebonds octroyés par Bpifrance pour améliorer la trésorerie des entreprises tandis que 15 M€ financeront des prêts de la Région aux entreprises non éligibles aux prêts rebonds.
« Il faut que nous prêtions une attention et un soutien financier tout particulier aux agriculteurs et aux entreprises de l’agroalimentaire pour qu’ils puissent continuer à approvisionner nos magasins », insiste Alain Rousset, qui participera également au financement des cellules de crise déployées par les chambres de commerce et d’industrie et chambres de métiers pour accompagner les chefs d’entreprise.
Lire aussi : Coronavirus : les CCI de Nouvelle-Aquitaine déploient leurs cellules de crise
Parallèlement, alors que les banques doivent décaler de six mois les échéances de remboursement des entreprises, la Région Nouvelle-Aquitaine annonce un moratoire d’un an sur le remboursement des aides et avances versées aux entreprises tout en augmentant les acomptes versés à la Région à ces entreprises afin de soulager autant que possible leur trésorerie. Enfin, outre un appui psychologique, des chèques-conseils devraient aussi venir aider les entreprises à redémarrer lors de la sortie de crise en facilitant le recours à des prestataires extérieurs spécialisés.
« Il y a urgence à agir, les entreprises en difficulté, et elles sont nombreuses, doivent se saisir de tous ces outils à tous les niveaux pour surmonter la crise. Tout le monde est au front avec un esprit de combat », insiste le président du conseil régional. La Région apportera également son soutien matériel à des associations humanitaires et pourrait mobiliser ses internats pour loger les enfants des personnels soignants mobilisés dans les hôpitaux.
Relocaliser la production des biens stratégiques
Enfin, à plus long terme, Alain Rousset se dit déterminé à « tirer toutes les leçons économiques et politiques de cette crise en matière de services publics et de choix des responsables politiques et des entreprises en particulier sur la nécessité de relocaliser la production industrielle de certains biens stratégiques et savoir-clefs comme les médicaments, les masques, les respirateurs artificiels et autre équipements de santé. » Il souhaite donc mettre à contribution les acteurs régionaux pour travailler sur ces aspects, notamment la biotech, le biosourcing et les micro-usines de fabrication. Une réflexion qui devrait aussi intégrer les technologies innovantes et les énergies renouvelables. Le message a été passé à Matignon qui, de son côté, n’écarte plus la possibilité de nationaliser des entreprises en difficultés.
(*) Compte-tenu du confinement lié au coronavirus/Covid-19 et donc de l’impossibilité de réunir les instances régionales, un texte législatif devra être pris dans les jours qui viennent pour autoriser les présidents de région à valider ces crédits spécifiques. Au total 500 M€ sont abondées par les régions françaises.

18 mars 2020
COMMUNIQUE DE PRESSE ALAIN ROUSSET
Covid-19 : solidaire sur le plan national, la Région Nouvelle-Aquitaine crée un fonds de rebond et stratégique de 50 M€ pour les entreprises
A l’issue d’une réunion des Régions de France avec le Premier Ministre, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, a confirmé la participation de la Région à hauteur de 20 millions d’euros au fonds national de solidarité cogéré par l’Etat et les Régions (1 milliard d’euros) au profit des très petites entreprises impactées par la crise du Coronavirus. Celles, les plus impactées, dont le chiffre d’affaires est de moins de 250 000 euros, recevront d’ici à la fin du mois une aide forfaitaire automatique de 1500 euros.
Les Régions assureront, conformément à leurs compétences, la gestion d’une part de cette enveloppe destinée aux entreprises réalisant entre 250 000 euros et un million de chiffre d’affaires.

Avec cette contribution, la Région Nouvelle-Aquitaine s’engage dans un dispositif exceptionnel de 50 millions d’euros dont :
 Un fonds de soutien régional d’au moins 5 millions d’euros est créé pour soutenir les associations en subvention directe notamment dans les domaines de la culture, du sport et de l’Economie Sociale et Solidaire.

 Une enveloppe nouvelle de 10 millions de prêts abondera les prêts rebonds gérés par la Banque Publique d’investissement (Bpifrance). Ils permettent avec un fort effet levier d’améliorer rapidement la trésorerie des entreprises.

 La Région décide par ailleurs de créer une ligne budgétaire de prêt d’urgence de 15 millions d’euros supplémentaires pour aider les entreprises régionales non éligibles à ces dispositifs à passer le cap de ces semaines de crise sanitaire.

« Nous serons très attentifs à soutenir toutes les acteurs qui passeraient entre les mailles de ces dispositifs notamment dans les secteurs agricoles et agroalimentaires et plus largement celles déjà en difficultés avant la crise et qui ne sont plus dans la zone radar des banques » a insisté Alain Rousset.
La Région va aussi mettre en place dans les prochains jours, en lien étroit avec le réseau des CCI, des Chambres des métiers et les associations spécialisées, une cellule d’écoute et de veille afin d’aider individuellement les dirigeants d’entreprises en difficulté. Une plate-forme virtuelle de suivi de ces entreprises sera mise en oeuvre avec les banques, les services de l’Etat, la Région, Bpifrance et la Banque de France.
Elle a d’ores et déjà décide d’augmenter de sa propre initiative le niveau des acomptes versés pour contribuer au besoin en fonds de roulement des PME et des ETI et d’accorder un moratoire d’un an pour le remboursement des avances remboursables

déjà octroyées par la Région. La Région continuera enfin de financer les frais fixes des entreprises de transport diminuées des mesures de chômage partiel assumées par l’Etat.
« Mais nous devons dès maintenant nous projeter dans l’après crise du Coronavirus et préparer la reprise économique » a indiqué Alain Rousset au premier ministre, Edouard Philippe. La Région souhaite notamment engager une réflexion stratégique et un plan d’action visant à la reconquête et la relocalisation des technologies et des savoir- faire clés indispensables à notre indépendance, dans les domaines de la santé (médicaments) et dans les technologies du futur comme les composants électroniques ou les énergies nouvelles.
Au total, les Régions de France sont engagées collectivement à hauteur de 500 millions d’euros d’aide d’urgence pour les entreprises impactées par la crise du Coronavirus.
Pour plus d’informations : entreprises.nouvelle-aquitaine.fr

Les commentaires sont fermés.

© Entraide et Entrepreneurs | Mentions légales | Politique de confidentialité

Retour en haut ↑